La connexion entre les graphiques et la rédaction

La création prend vie à mesure que le texte est composé — soit pour le script d’un film, le contenu d’un site Web, la campagne de marketing ou du grand journalisme.

Il nous semble approprié d’avoir emprunté notre devise « Un pour tous et tous pour un », tirée du roman Les Trois Mousquetaires, qui a été publié pour la première fois en 1844 dans le magazine Le Siècle sous forme d’édition en série. Ponctuation Grafix a aussi beaucoup d’affinités et un grand respect envers les médias attribuables à son fondateur, Warren Perley, et à ses antécédents en journalisme.

Dans le premier paragraphe de cette section, nous citons que Warren et Rodney, directeur artistique, ont travaillé ensemble pendant 19 ans. En fait, nous avons sous-estimé leur relation de travail car la réalité est que Warren et Rodney travaillent côte à côte en moyenne 50 heures et plus par semaine, et ce, depuis 1988.

C’est à ce moment-là que Warren est devenu cofondateur, avec l’aide d’un confrère journaliste, Wesley Goldstein, pour l’hebdomadaire haut de gamme appelé le Weekly Herald qui était livré dans plus de 25 000 foyers dans les municipalités ouest de Montréal telles que Hampstead, Côte-Saint-Luc, Ville Mont-Royal, Westmount et Montréal-Ouest.

Sur le site du Weekly Herald, Warren, Rodney et un groupe de journalistes et de graphistes dévoués ont travaillé d’arrache-pied sur leur Macs (Mac IIx – système d’exploitation Mac OS 5.5, pour les curieux de l'histoire) afin de créer une des premières publications en Amérique du Nord entièrement conçue à partir d’un ordinateur de bureau. Ce fut une union entre des journalistes tenaces et des mises en page créatives. Warren a pu mettre à profit son expérience en journalisme — 16 ans entre 1972 à 1988 à faire des reportages et à rédiger des milliers d’histoires pour le Canadian Press, le Montreal Star, la Gazette, le United Press Canada et finalement en tant que chef de bureau au United Press International.

Vous pouvez vérifier les premières pages de presque toutes les éditions du Weekly Herald entre avril 1989 et février 1991 dans la section Écriture de ce site Web question de vous donner goût aux articles éclectiques provenant de cette publication. L'excitation a fait naître une recette toute fraîche de couverture médias évoquée par les commentaires fait par des journalistes distingués et politiciens de l’époque:

  • Alors qu’il était chroniqueur pour la Gazette, Albert Nerenberg a décrit le Weekly Herald comme étant un « hebdomadaire savoureux et intelligent » dans son article publié le 5 février 1991.
  • Le maire de Côte-Saint-Luc à l’époque, Bernard Lang, a dit du Weekly Herald qu’il est « très professionnel… bien fait » lors de son entrevue publiée dans la rubrique du Nerenberg le 5 février 1991.
  • Jack Todd, qui était le chroniqueur de la page 3 à la Gazette, a appelé Warren le « tigre des journaux » dans sa rubrique du 6 juin 1991 et l’« iconoclaste énergique » dans l’édition du 21 novembre 1991.
  • La mairesse de Ville Mont-Royal, Vera Danyluk, a cité dans une lettre datée du 5 février 1991 que le Weekly Herald « avait fait un excellent travail d'obtenir les faits et de présenter ses articles de façon professionnelle et objective ».
  • L’ex-premier ministre Pierre Elliott Trudeau a écrit dans une lettre datée du 8 mai 1989 que le Weekly Herald était un « hebdomadaire qui paraît bien ».
  • L’ancien chef de direction de la Banque Royale, Roland Frazee a dit du Weekly Herald dans une lettre datée du 6 juin 1989 : « Il me semble évident que vous produisez un produit de qualité. »